Quels sont les principaux groupe de capoeira ?

Autrefois considérée comme une rébellion, la pratique de la capoeira est l’un des nombreux héritages issus de millions d’esclaves angolais déportés au Brésil. Très vite réprimée au moyen de graves sévices, elle devient interdite, car jugé séditieuse. Sous certains aspects on peut prétendre que ces colons portugais avaient raison, car la capoeira et devenu l’un des symboles de la révolution. De nos jours, plusieurs centres de capoeira existent et proposent des cours et entraînements pour les adultes comme pour les enfants. Nous vous présentons ici les plus importants groupes de capoeira.

Capoeira Brasil

Logo Capoeira Brasil

Les prémices de cet art remontent aux années 1 500 dans les plantations de cannes à sucre et se constituaient essentiellement de techniques d’esquive et de défenses. Aujourd’hui reconnue et respectée, elle a été classée comme un patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO en 2014. En pratique, il s’agit d’un mélange de danse et d’art martial rythmé qui est considéré par beaucoup comme la plus stylée des disciplines de combat.

À l’instar des premiers groupes de capoeira, Le Grupo Caperira Brésil tire son patrimoine de ce riche passé. Il est l’un des plus anciens groupes de capoeira au monde et a vu le jour sur sa terre d’origine, le Brésil : le 14 janvier 1989. Cette occasion marquait l’anniversaire du centenaire de l’abolition de l’esclavage.

Aussi, ce groupe est le fruit d’une initiative commune mené par de célèbres mestres de ce sport. Il s’agit de Paulinho Sabia, Boneco et Paulão Ceará qui étaient les principaux capoeiristes du groupe révolutionnaire Senzala en 1970.

Depuis sa création, l’objectif principal reste de vulgariser la tradition et la culture de cette discipline à travers le monde. Aujourd’hui c’est un pari tenu, car le Grupo Caperira Brésil est implanté sur tous les continents. Outre au Brésil, vous trouverez ses académies à :

  • San Diego, Tempe, Durham, Paris,
  • New York, Brussels, Californie, Hong,
  • Kong, Phoenix, Boston, Sydney, Ensenada,
  • Nouvelle-Calédonie, Budapest, Amsterdam, et Marseille.

De plus, ce groupe pratique essentiellement la capoeira dite contemporaine qui est influencée par les techniques des grands mestres João Pequeno, Bimba et Pastinha. Le fonctionnement général ressemble à celle d’une école, mais avec un système de mérite axé sur les grades. Ainsi, le grade le plus haut est assimilé au cordon noir et le grade le plus faible au cordon jaune ou blanc. Ce sont des signes hiérarchiques que chaque capoeiriste débutant, professeur ou mestre arborent à la ceinture.

Par ailleurs, le groupe compte dans ses rangs plusieurs dizaines de maîtres, contremaitres, et instructeurs pour la formation des élèves (adultes et enfants). Leur rôle est de former les élèves sur le plan technique, physique et mental tout en enrichissant leurs capitaux culturels. À noter que le pantalon blanc règlementaire de ce sport est appelé abada.

ABADÁ-Capoeira

Logo Abada Capoeira

L’acronyme ABADÁ- Capoeira (Associação Brasileira de Apoio e Desenvolvimento da Arte-Capoeira) veut dire Association d’appui et développement brésilien de l’art de la Capoeira. Le groupe a été créé en 1988 par le maître capoeiriste Camisa dans la capitale de Rio de Janeiro au Brésil. Avec plus de 50 000 adhérents disséminés dans les centres d’une quarantaine de pays à travers le monde, c’est l’un des plus importants groupes de capoeira qui existe. Si vous souhaitez adhérer à ABADÁ- Capoeira, vous trouverez des académies du groupe dans les pays suivants :

  • Russie, France, USA,
  • Mexique, Brésil, Afrique du Sud, Allemagne,
  • Canada, Suède, Israël, Belgique,
  • Pays-Bas, Grande-Bretagne.

La particularité de cet organisme est qu’il est avant tout une association à but non lucratif. De plus, à travers son art, il milite en faveur de la citoyenneté, du développement et de l’écologie. Ses activités se déclinent à travers des stages, des cours, des projets d’entraides, des conférences et séminaires. Tout ceci dans un seul et même objectif, promouvoir l’idéal social, l’histoire et la culture du peuple brésilien et de la capoeira. C’est justement dans cette optique qu’est instauré le CEMB : Centre Éducationnel en l’honneur du Mestre Bimba. Il s’agit d’un organisme qui vient en aide à la société à travers la mise en œuvre des objectifs du groupe.

Les mouvements employés sont un mélange astucieux de modernité et de tradition. Il s’agit entre autres :

  • des coups de pied,
  • des feintes et attaques,
  • des balayages et manipulations
  • des chorégraphies,
  • des rastéiras et déséquilibres.

Par ailleurs, les enseignements prodigués sont axés sur la Capoeira originelle d’Angola, la Capoeira régionale du Brésil, d’Iúna et de Benguela. Un autre point fort du groupe est qu’il organise fréquemment les compétitions internationales. Il s’agit des championnats européens et les jeux mondiaux de capoeira qui se déroule dans divers pays et qui rassemblent les passionnés de ce sport.

Arte Negra capoeira

Logo Arte Negra Capoeira

L’ACAS (Académie de Capoeira Senzala d’Angola), renommée Arte Negra est instituée en 1965 sous la coupe du mestre Zé Mario. Selon lui, la capoeira avant d’être un sport, c’est une histoire. Celle de plusieurs peuples marqués par des combats, par l’énergie et la volonté de ses héros, tous gouvernés par une seule et même philosophie. Personne ne gagne ni ne perd, mais chacun apprend à mieux vivre grâce à la concentration et à la maitrise de ses émotions. Ainsi, la vision de l’Arte Negra capoeira est que chaque pratiquant puisse participer à l’essor et à la mise en valeur de la discipline.

Le groupe est né du regroupement de plusieurs capoeiristes après la légalisation en 1930 de la capoeira en tant que discipline à part entière. À partir de là, cette discipline se fait connaître un peu partout. C’est ainsi que le mestre Zé Mario a formé plusieurs autres élèves à travers le monde notamment Professeur Marcelo en 2002 à Bordeaux, le professeur André en Allemagne, etc.

De ces expériences, plusieurs centres de capoeira ont vu le jour :

  • en France : à Pau, Angoulême, cognac, Strasbourg, Toulouse, Mayotte et Réunion
  • en Allemagne à Cologne et Hanovre
  • et à Budapest en Hongrie.

Ces différentes divisions du groupe proposent des cours et des séminaires pour enfants, adultes, adolescents à partir de 5 ans d’âges.

Par ailleurs, chaque Noël, son association parraine le Natal Capoeirando. Ce sont des jeux et stages de capoeira organisés dans les quartiers défavorisés du Brésil. Les gains récoltés sont destinés à accompagner les enfants du milieu avec des cadeaux. Au nombre des réalisations de cette association, il y a aussi le batizado (ou Baptême) et l’Aruanda.

Ajoutez votre groupe de capoeira sur cette page

Je n’ai bien sûr pas pu rédiger sur tous les groupes de capoeira qui existaient, souvent par manque de connaissance.
Ce que je vous propose c’est de me soumettre la présentation de votre groupe en commentaire ou par mail à contact[@]roda-capoeira.fr et je l’ajouterai avec plaisir.

Nos nouveaux produits Roda Capoeira:

Vous aimerez également: